Conseils aux propriétaires

Partager le plaisir de l’âne c’est aussi, pour nous, apporter tous les conseils nécessaires aux propriétaires et futur propriétaires pour que leur relation avec leurs animaux soit toujours un plaisir.

Un week end pour en savoir plus sur l’âne

Votre esprit tourne autour de l’âne et vous rêvez d’en héberger un dans un grand pré bien vert? Vous avez déjà adopté votre Cadichon mais vous voulez compléter vos connaissances?
Nous vous accueillons à la ferme pour mieux comprendre le comportement, les réactions et la « personnalité » de l’âne.
Ce stage permet à toute personne désireuse de découvrir l’âne ou d’approfondir ses connaissances du sujet.
Le contenu peut être adapté en fonction des objectifs ou des besoins des participants.

  • Anatomie et physiologie
  • Entretien, soins, parasites.
  • Alimentation et nourriture.
  • Choisir son âne
  • Comportement et éducation de l’âne
  • Le pied : anatomie, soins et entretien
  • Bâts et harnais : utilisation et entretien
  • Obligations et libertés légales : Déclarations, assurances, obligations sanitaires…
  • L’âne en promenade et en randonnée

Public : Nous accueillons les adultes et enfants de plus de 12 ans, qu’ils soient propriétaires ou non d’un âne.
Durée : Une journée et demi, généralement samedi et dimanche. Cependant, il peut être réalisé en semaine, en fonction des disponibilités des animateurs.

En attendant, quelques premiers conseils…

Adopter un âne ne doit pas se faire à la légère. Ce charmant compagnon vous engage pour 40 ans de vie heureuse.

Pour cela il lui faut :

  • Un pré de 3000m2 au moins, bien clos et bien électrifié.En hiver, le poil fourni de l’âne l’isole du froid mais aussi de l’électricité. Préférez une clôture faite de 2 ou 3 hauteurs de ruban large (4 cm) au fil galvanisé, plus fragile et moins visible et bannissez définitivement le fil barbelé qui blesse autant l’animal que ses visiteurs.
  • Un abri contre la pluie, le vent et les mouches.Pour un âne, comptez 3m x 3m. Veillez à le garder propre et bien paillé.
    Un sol en terre battue sera plus facile à entretenir qu’un sol bétonné car il évacuera plus facilement les salissures.
    Une astuce : si vous laissez une zone non paillée, vous êtes à peu prêt sûr qu’il fera ses crottins à cet endroit ; très pratique pour le nettoyage!
  • Du fourrage l’hiver. Un âne consomme 5 à 7 kg de foin par journée d’hiver.
    S’il fait froid, vous pouvez aussi lui donnez de la paille. En activant la digestion, vous maintenez la température interne de l’animal et comme ce n’est pas nutritif, il ne risque pas le surpoids.
  • De l’eau, potable et limpide.
  • Une pierre à sel
  • Des soins vétérinaires :L’âne se vermifuge 2 fois par an (début du printemps, début d’automne) et doit être vacciné tous les ans (rage, tétanos et grippe équine).
  • Des soins de maréchalerie : Faites parer (tailler) les sabots tous les 3 à 4 mois par un maréchal ferrant. Le ferrage des ânes n’est pas nécessaire.
  • Un compagnon de pré. L’âne est animal qui vit en groupe. Il apprécie la présence d’un autre âne, d’un cheval ou d’une chèvre.
  • De la présence humaine tous les jours.Et de toute façon, vous aussi vous aurez besoin de sa présence 😉

N’oubliez pas que, depuis le 01 janvier 2008, tous les équidés sur le territoire français doivent être obligatoirement identifiés auprès du SIRE des Haras Nationaux et porteur d’une puce transporteur.

Lorsque vous achetez un âne, vérifiez qu’il dispose bien de sa carte d’immatriculation. Pour effectuer une identification, adressez vous à un vétérinaire agréé ou au centre des Haras Nationaux le plus proche (plus d’info sur le site des Haras Nationaux).

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez d’abord vous plonger dans quelques livres (allez voir notre bibliographie) et pour aller plus loin, venez passer un week-end à l’asinerie.

Arthur, chérie de ces dames

Arthur est un bel étalon de type Cotentin (c’est à dire qu’il n’est pas inscrit au livre de la race mais en a les caractéristiques) en pleine force de l’age. Si vous souhaitez faire reproduire votre ânesse, nous pouvons l’accueillir à la ferme et laisser faire la nature!